Améliorer la vue à tout âge grâce à l’Ayurvéda

La vue est essentielle à tout âge de la vie. Alors qu’en Occident on s’en préoccupe lorsqu’il y a problème, mal vision, décollement de rétine, DMLA, cataracte ou glaucome, l’Ayurvéda enseigne tout au long de la vie comment améliorer sa vision, réduire la fatigue oculaire et prévenir les maladies ophtalmiques par des exercices appropriés, des préparations et des soins ayurvédiques…sans oublier des aliments indispensables à la santé des yeux. Si rien n’est fait, la vision se détériore avec l’âge en raison d’une surexploitation de ce sens, du manque de repos et du manque de nutriments essentiels comme la bêta-carotène, présente dans de nombreux fruits et légumes. L’Ayurvéda enseigne que la vision est régie par le sous-dosha Alochaka Pitta. Ce sous-dosha absorbe les images et les couleurs, ce qui nous permet de « digérer » toutes les impressions visuelles qui viennent à nous. Lorsque Alochaka Pitta est en équilibre, les yeux sont en bonne santé, clairs, brillants et lumineux. Si l’ensemble des sous-doshas de Pitta sont déséquilibrés, l’excès de feu dans la physiologie engendre colère et frustration qui perturbent la vue.

Pour équilibrer Alochaka Pitta, il convient en premier lieu d’équilibrer le foie (Ranjaka Pitta) et les émotions afin de rétablir le sentiment de contentement (Sadhaka Pitta). D’autres sous-doshas interviennent dans la vision. Il convient de s’en occuper aussi.  Ainsi, Tarpaka Kapha lubrifie les organes de la tête et nourrit les sens alors que Prana Vata assure les mouvements associés à la perception sensorielle. Le manque de lubrification de l’œil affaiblit Tarpaka Kapha. Ce sous-dosha agit comme l’huile et l’eau dans une voiture, prévenant la surchauffe du moteur et le dessèchement des pièces mécaniques. Alochaka Pitta et Prana Vata sont déséquilibrés dans la foulée du déséquilibre de Tarpaka Kapha. Pour maintenir ces doshas et sous doshas en équilibre, il est conseillé de suivre la routine quotidienne (voir à ce sujet http://la-voie-de-l-ayurveda.com/la-routine-quotidienne-selon-layurveda-lautoroute-de-la-sante). Points clés : se coucher tôt, pacifier Pitta en méditant, afin de réduire le stress, et en prenant plus de loisirs. Inclure dans cette routine le rinçage des yeux lors de la toilette matinale. Rincer délicatement les yeux à l’eau. La température de l’eau doit être légèrement inférieure à la température ambiante. Dans le même temps, garder un peu d’eau dans la bouche afin de maintenir l’équilibre entre les yeux (Alochaka Pitta) et la zone entourant les yeux (Kapha). Faites ce rinçage cinq minutes chaque jour. Par ailleurs, gardez vos yeux loin de la fumée, de la poussière, du vent fort et de l’ensoleillement excessif. Avant d’aller au lit, il est conseillé de masser les pieds avec un peu de ghee. Ce massage qui apaise Pitta peut être fait avec un bol connu sous le nom de kansu. Ce bol aux trois métaux agit sur les points réflexes des pieds. Le cuivre apaise l’excès de chaleur du corps, le zinc renforce le tissu musculaire et le bronze agit en catalyseur.

Le massage des pieds au ghee apaise Pitta

Les conseils alimentaires de l’Ayurvéda pour renforcer la vue sont nombreux. Il est ainsi recommandé de manger des aliments riches en vitamine A. La science moderne de nombreux reconnaît le lien entre carence en vitamine A et problèmes de vue. On trouve de la vitamine A dans la crème, le lait frais, le fromage, les dattes, le « mung dal », le chou, la laitue, le beurre, le navet, la tomate, l’épinard, l’orange, etc. Toutefois, la carotte est considérée comme l’un des remèdes les plus efficaces pour la vue. En plus de la vitamine A, elle est riche en nutriments tels que le phosphore, le calcium, le fer, le manganèse et la bêta-carotène. Vous pouvez consommer des carottes bien cuites ou boire régulièrement du jus de carotte frais. Le persil, également riche en vitamine A, contient du phosphore, du calcium, du potassium, de la bêta-carotène, de la vitamine C et de la vitamine B. Le jus de concombre et les noix sont également connus pour renforcer la vue. La consommation de jus de bleuet, bien connu de nos herboristes,  est bénéfique pour la vue. Côté fruits, pommes, raisins, myrtilles, fruits juteux et doux améliorent la vue. Cuisiner avec du curcuma, du cumin, de la coriandre et du fenugrec.

Le jus de carotte améliore la vue

Au chapitre des herbes et préparations ayurvédiques, on trouve l’Amalaki, fruit tonique anti-âge riche en vitamine C et en antioxydants qui maintient l’équilibre de Pitta et aide au nettoyage du foie. Amla est aussi connu pour renforcer la vue. On peut consommer le jus de ces fruits s’ils sont disponibles. Sinon, rappelons-nous qu’ils entrent dans la composition du Triphala[1]. Ce classique de l’Ayurvéda renforce les muscles des yeux et améliore la vue. Il est utile dans la guérison de diverses maladies oculaires comme la cataracte, le glaucome, la myopie progressive et la conjonctivite. Il est également utilisé pour laver les yeux afin de réduire les rougeurs. La version Triphala Ghrita est indiquée pour la conjonctivite et de nombreux autres troubles. Elle nourrit les nerfs et les tissus de l’œil, y compris la lentille. Citons enfin Triphala Eye Wash, bain oculaire ayurvédique fait de thé Triphala, connu pour ses propriétés anti-inflammatoires. Il intervient dans la prévention du glaucome, de la cataracte, etc.

Mettre le visage dans la tête du chat en rapprochant les yeux

De très nombreux exercices cités dans la Caraka Samhita sont censés améliorer la vue. Ils sont souvent enseignés dans le cadre du Hata Yoga. Le plus courant est de regarder fixement le soleil levant du matin pendant dix secondes, les pieds nus touchant directement le sol. Augmenter progressivement jusqu’à quelques minutes. Cet exercice améliore la vision et active la glande pinéale. Autre exercice : en succession rapide, regarder les doigts de la main tendue en face de soi puis regarder au loin. Cette pratique pendant deux à trois minutes augmente la souplesse du cristallin. La lecture, page aussi éloignée que possible, améliore également la vue. Augmentez la distance à mesure que la vision s’améliore.

La santé des yeux selon l'Ayurvéda

Trataka est un autre classique qui consiste à observer sans ciller la flamme d’une lampe de ghee. Il peut être pratiqué deux à trois minutes, jusqu’à ce que des larmes coulent le long des joues. Trataka stimule Ojas dans les globes oculaires et apaise l’esprit. Pour améliorer la vision intérieure, il est conseillé de tourner un œil fermé dans toutes les directions, lentement, puis de passer à l’autre œil. Faites cet exercice une dizaine de fois. Le « palming » consiste à réchauffer les mains en les frottant vigoureusement puis à couvrir de ses mains les paupières sans les toucher. Le « palming » détend les nerfs et favorise la circulation sanguine. Dernier exercice suggéré : dans l’image précédente que l’on reproduira à l’échelle d’une page A4, mettre le visage du chat dans sa tête en rapprochant les yeux.

Le Netra Tarpana

Le Netra Tarpana est courant pendant les cures de Panchakarma. Lors de cette pratique, l’œil baigne dans une mare de ghee légèrement chaud. Il nourrit la sècheresse oculaire liée à l’excès de Vata et apaise les yeux qui piquent. Netra Tarpana pacifie Alochaka Pitta pendant que la personne est couchée. Le ghee fondu est retenu par un petit cylindre de pâte entourant chaque œil. Ce bain oculaire, qui dure de 5 à 20 minutes, se pratique les yeux ouverts. Netra Tarpana est recommandé pour tout surmenage oculaire dû à l’utilisation de l’ordinateur. Il convient en cas d’allergie, de strabisme, d’amblyopie, de lésion du nerf optique, d’atrophie, de spasmes oculaires et plus simplement de vision réduite. Ce traitement peut être pratiqué à la maison avec l’aide d’une autre personne. Sinon, une goutte d’huile de ricin dans chaque œil au moment du coucher permet de lubrifier la cornée et de réduire la fatigue oculaire et l’irritation[2]. Une goutte de ghee dans chaque œil au moment du coucher aura des effets similaires.

 

Jo Cohen

Améliorer la vue à tout âge grâce à l’Ayurvéda

 

Publicités